Palmarès du 12e Festival de Cinéma Péruvien de Paris                  Le prix « Le Soleil Tournant »    

Du 7 au 13 juin, à l'occasion de la 12e édition du Festival de cinéma Péruvien de Paris, 26 films ont été projetés dans l’emblématique salle de cinéma « SAINT-ANDRE DES ARTS » et via la plateforme la 25ème heure.
 

Le jury des longs-métrages

Le jury présidé par Catherine Belkhodja, avec la participation de Karen Byot, Olivier Pouponneau, Zoltán Mayer, Nicolas Verastegui,  a attribué le grand prix « Le soleil Tournant » et une bourse de 3000 dollars pour la post-production d’un prochain film offert par Guarango Cine.

 

 

Le jury des courts-métrages

Le jury des courts-métrages était composé de Félix Terrones, Délia Espinat Dief, Anne Colson.

 

 

Prix du meilleur long-métrage :
LA PASIÓN DE JAVIER, réalisé par Eduardo Guillot

Prix du meilleur documentaire : SEMBRADORAS DE VIDA, co-réalisé par Diego et Alvaro Sarmiento

Mention spéciale - MATAINDIOS de Oscar Sanchez et Robert Julca

Prix du meilleur court métrage : EL SILENCIO DEL RIO, réalisé par Francesca Canepa

 

JULIANA DE ALEJANDRO LEGASPI ACTUELLEMENT AU CINÉMA 

 

SÉANCES TOUS LES JOURS
Cinéma L'Archipel à Paris
MER 15H40, JEU 20H40, VEN 14H, DIM 14H, LUN 15H50, MAR 18H20
Cinéma L'Archipel  -
17 Boulevard de Strasbourg, 75010 Paris
 
SÉANCES TOUS LES JOURS
Cinéma Saint André des Arts à Paris
MER 20H30, JEU 20H30, VEN 20H30, DIM 20H30, LUN 20H30, MAR 20H30 
30 Rue Saint-André des Arts et
12, rue Gît-le-Cœur- 75006 Paris
 
SÉANCES TOUS LES JOURS
Le Mercury -NICE
VEN 16H10, DIM 20H40, MAR 18H05
16, place Garibaldi 06300 Nice
Tél. : 04.89.04.52.00
 
Séances Scolaires avec CINÉLANGUES
Pour réserver au Cinéma L’Archipel :
Emmanuelle Lacalm
e.lacalm@larchipel.net
Tél : 01 73 54 79 80

 
 

 

La culture dans tous ses É(é)tats,

Stratégies de communication,

logiques artistiques et logiques économiques"

 

Vous pourrez y trouver l’article:

Le marché du film latino-américain et le Festival de Cinéma Péruvien de Paris

par Jovita Maeder

 

Si le Pérou, comme le déplore Jovita Maeder, directrice du festival de cinéma péruvien de Paris, ne s’est pas encore doté d’une politique culturelle, il n’en demeure pas moins que la culture suscite l’intérêt des Péruviens, les fortunés donateurs, certes, mais aussi les autres qui fréquentent de plus en plus les salles de cinéma et de spectacle...