Palmarès du 12e Festival de Cinéma Péruvien de Paris

 

Du 7 au 13 juin, à l'occasion de la 12e édition du Festival de cinéma Péruvien de Paris, 26 films ont été projetés dans l’emblématique salle de cinéma « SAINT-ANDRE DES ARTS »

 

Le jury présidé par Catherine Belkhodja, avec la participation de Karen Byot, Nicolas Verastegui, Olivier Pouponneau, Zoltán Mayer a attribué le grand prix « Le soleil Tournant » et une bourse de 3000 dollars pour la post-production d’un prochain film offert par Guarango Cine, dans la catégorie fiction longs-métrages.

 

 

Prix du meilleur long métrage :LA PASIÓN DE JAVIER , réalisé par Eduardo Guillot

 

 

Félicitations au réalisateur Eduardo Guillot, qui grâce à sa fiction permet à tous de découvrir la vie et l’oeuvre du jeune poète Javier Heraud, assassiné à l’âge de 21 ans. On le considère comme le Rimbaud péruvien. Edouardo Guillot a choisi et dirigé avec soin ses acteurs. Stefano Tosso est très convaincant, de même que Sofia Rocha, qui nous a quittés il y a deux ans, si émouvante et subtile dans son rôle de médiatrice entre père et fils. L’auteur a le grand mérite de retracer avec délicatesse le parcours sentimental, familial et politique de cet écrivain trop tôt disparu.

Mention spéciale - MATAINDIOS de Oscar Sanchez et Robert Julca  

MATAINDIOS de Oscar Sanchez et Robert Julca

Devant la grande qualité de la sélection des films de fiction, le jury a décidé de remettre un autre prix, en plus du « Soleil Tournant ».
 
De façon consensuelle, le jury 2021 a souhaité attribuer une mention spéciale à la fiction co-réalisée par Oscar Sanchez et Robert Julca, Mataindios, pour sa puissance cinématographique, ses regards d’auteurs portés sur cette communauté de paysans confrontés à la fatalité du destin.

Prix du meilleur documentaire : SEMBRADORAS DE VIDA, co-réalisé par Diego et Alvaro Sarmiento

SEMBRADORAS DE VIDA, co-réalisé par Diego et Alvaro Sarmiento

 

C’est le coup de cœur absolu du jury et la découverte majeure de cette édition. Le jury a été particulièrement sensible aux qualités exceptionnelles de ce documentaire. D’une grande rigueur anthropologique, ce film a su nous émouvoir par sa poésie et son humanité. Profondément attaché à la transmission de l’héritage culturel associé aux rituels ancestraux, il nous parle aussi d’aujourd’hui : respect de la terre, préservation de la qualité et de la diversité des semences, conservation en lieu sûr, système d’échanges vertueux (don ou troc). À travers ces femmes péruviennes, ce film rend hommage à des valeurs universelles.

Prix du meilleur court métrage : EL SILENCIO DEL RIO, réalisé par Francesca Canepa

EL SILENCIO DEL RIO, réalisé par Francesca Canepa

Le jury des courts-métrages était composé de Félix Terrones, Délia Espinat Dief, Anne Colson. Le jury reconnaît le sens du rythme et la mise en scène qui subliment la beauté des décors. Il a été également sensible à l’histoire émouvante dans laquelle la relation entre père et fils montre l’importance des rêves, des mythes et de l’imagination pour l’être humain.

Le prix « Le Soleil Tournant » crée par l'artiste Giannina Lanata