9e Festival de Cinéma Péruvien de Paris

Du 24 au 30 avril 2017

Cette 9e édition rendra également un hommage posthume au cinéaste et directeur de photographie Jorge Vignati, qui vient juste de nous quitter. Il avait prévu de nous rejoindre pour assister au Festival. Jorge Vignati a travaillé sur plus de 80 films, son travail le plus remarquable fut Fitzcarraldo  du réalisateur allemand  Werner Herzog, film tourné en Amazonie péruvienne. Sa réputation de grand professionnel explique ses rapports avec  Paule Yule, Dennis Hopper, Ray Muller, Robert Buttler Shirley Mac Laine, Jorje Sanjines, Fernando Solas et Jean Gates. Il avait reçu la médaille d’honneur de la ville de Cusco en 2015 et du Parlement.

 

  Prix du meilleur documentaire :
Le jury a attribué le grand prix « Le soleil Tournant » dans la catégorie documentaire à « La Señal » de Leandro Pinto Le Roux. La dimension humaine du documentaire et la portée universelle du sujet a conquis le jury, qui a déclaré que le fond traite de la singularité d’une méthode éducative qui s’adapte à son environnement et que le contenu est porté par une forme originale et créative.

Palmarès du 9e Festival de Cinéma Péruvien de Paris

lLe jury composé de Thierry Lenouvel, Nathalie Streiff, Sylvie Brieu, Thomas Arnaud a attribué le grand prix « Le Soleil Tournant » dans la catégorie fiction longs métrages au film « DELICIOSA FRUTA SECA» de Ana Caridad Sanchez. Le jury a qualifié ce film de « frais, enlevé, sensible et gai ». Le jury a déclaré que la danse (la marinera) permet au personnage principal de s’ouvrir à la vie, à l’amour, de renouer avec sa féminité, de vaincre ses peurs pour mieux conquérir son autonomie. La transformation physique et psychologique est jugée remarquable : Claudia Dammert a su porter le film par une prestation lumineuse, à la fois touchante et drôle, vulnérable et déterminée, qui a su communiquer avec talent une gamme d’émotions subtiles.

 

Prix du meilleur court métrage : 
Le jury, composé de Christophe Karabache, Pilar Peredo et Laurier Fourniau a attribué le meilleur prix à « AYA » de Francesca Canepa.
Pour la sensibilité du sujet, le sens de l’image et de la narration, pour sa dimension poétique.
 

Les mille visages de l'Amérique Latine et des Caraïbes 

 

Diego Alcalde participe à la semaine de l'Amérique latine et des Caraibes !!!

Il a créé l'affiche de l'édition 2015 du Festival de Cinéma Péruvien de Paris.

Plus d'infos....

 

 

 
 

La Presse en parle: