CONVOCATORIA ABIERTA/ LES INCRIPTIONS DE FILMS SONT OUVERTES

 

Ya esta abierta la convocatoria para participar en la 11° edición del Festival de Cine Peruano de París. Pueden inscribir largos metrajes ficción, documentales y cortos-metrajes.
 
 
Fecha Limite de recepción de obras:
10 DE ENERO 2019
Inscripción
contact@festivalcinemaperuvienparis.fr
 

Palmarès du Festival de cinéma Péruvien de Paris 2018

Prix du meilleur Long-métrage fiction

 

 

Le Jury présidé par Véronique Godard, et composé d’Anne Husson, Rosanna Seregni, Olivier Jahan et Jean Jacques Magraner a décerné le trophée « Soleil Tournant » prix fiction au film “la última tarde”  (Le Dernier après-midi) de Joel Calero « pour ses grandes qualités : d'une part un scénario maîtrisé, d'autre part une ferme direction d'acteurs, doublée d'une approche historique nuancée. Tout concourt dans ce film à révéler un véritable auteur. »

 

 

Prix du meilleur Documentaire

 

 

Les films nominés pour l’attribution du trophée dans la catégorie du meilleur documentaire étaient les suivants : « Les yeux du chemin » de Rodrigo Otero Heraud, « Langue Mère » de Gabina Funegra, « Pacificum, le retour à l’océan » de Mariana Tschudi et « Rouler contre tout » de Marianela Vega.

 

Le prix pour le film documentaire est attribué à « Rodar contra todos » de Marianela Vega. « Ce film nous a particulièrement touché par sa force documentaire et sa sensibilité à présenter des êtres qui dépassent leur handicap avec courage et parfois humour"

 

 

 

Prix du meilleur court-métrage

 

Le jury composé par Bastien Bernini, Valentina Arce et Jean Christophe Onno, a accordé le prix au court métrage "La Rosa Nautica" qui a réussi à mêler réalisme par son sujet et poésie par son traitement. Le film est bien construit, la narration cohérente et ne se joue pas du spectateur; bien au contraire, il le considère et l'emporte dans son univers. En plus de cela, Maria José Moreno a su imposer dans sa mise scène, un vrai regard esthétique, notamment dans la façon de filmer la ville de Lima. Le choix des décors, l’image et  le jeu sensible et singulier des acteurs sont aussi très justes. C'est une œuvre touchante, maîtrisée, qui a sa propre signature. Bref un film de cinéma.

En compétition dans cette catégorie, se trouvaient également : « Les mouches » de Bruno Alvarado, « Comme des larmes sous la pluie » de Milagros Tavara, « Il semblait que le jour se lève » de Mateo Krystek, « Nature du temps » de Gianmarco Castillo, « La Rose Nautique » de Maria José Moreno, « Là où les rêves dorment » de Daniel Riglos Flores, « La Hoyada » de Roberto Flores, « Mendiluce » de José Carlos Guerrero.

 

Nous remercions chaleureusement nos  invités

 

Cette dixième édition du Festival du Cinéma Péruvien de Paris,  a été possible grâce à la participation de cinéastes péruviens, tels que : Joel Calero pour la promotion de son dernier film « La Ultima tarde » en France ; Gabina Funegra, cinéaste anthropologue  venue directement de Sydney, avec son film « Lengua madre » ;  la réalisatrice Mariana Tschudi a présenté son film « Pacificum, el retorno al océano », en compétition ; la réalisatrice Milagros Tavara a présenté son court métrage intitulé : « Como lagrimas en la lluvia » pour la compétition officiel de courts.

 

Le réalisateur Santi Zegarra a présenté en avant-première son film « Renaître, le voyage de l’âme » dans la section « panorama ». Sujet d’actualité compte tenu de la demande d’exil, en France, de lesbiennes, d’homosexuels et de bisexuels arrivant du monde entier.

 

Le réalisateur Miguel Angel Izaga a présenté un court documentaire : « Cochabambas, trésor caché » ; et l’actrice et réalisatrice demeurant en France, Kay Zevallos a  présenté « Valicha », court de fiction, dans la section « Panorama ».

 

La Presse en parle 

Contactez-nous: production@festivalcinemaperuvienparis.fr